Phobos (Victor Dixen)

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.

Elle a signé pour la gloire.
Elle a signé pour l’amour.
Elle a signé pour un aller sans retour.
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Cela fait plusieurs mois que je vois des commentaires hyper positifs sur Victor Dixen et ses ouvrages, notamment Phobos et plus récemment Cogito. Ce mois-ci est sorti la version poche du premier tome de la série Phobos et je me suis dis que c’était l’occasion de s’y mettre moi qui préfère de loin les formats pockets que les premières éditions volumineuses.

J’appréhendais un peu le côté « romance », de peur qu’il soit trop présent et pas du tout subtil ; pour rappel, l’histoire est au final un reality show dans l’espace et cela est, à mes yeux, un concept qui aurait pu être exploité de manière fort ridicule.

Un autre aspect qui m’a fort plu dans ce roman est la relative cohérence scientifique, notamment d’un point de vue astrophysique. Bien entendu, je ne suis pas une experte dans le domaine et cela reste bien entendu une fiction ; ce n’est pas demain qu’on enverra dans l’espace 12 adolescents avec une formation accélérée d’un an pour devenir astronaute.

Ce premier tome fut pour moi un vrai page-turner ; j’ai du le lâcher pour aller manger, dormir et travailler mais au final, Victor Dixen arrive a maintenir son lecteur en haleine tout au long de l’histoire, alternant des scènes dans le vaisseau Cupido et des scènes sur terre, avec différents narrateurs et différents points de vue. Cela en fait une dystopie pour adolescents fort réussie et qui a planté le décor pour la suite, ; je devrais recevoir le deuxième tome par la poste prochainement, et je vous avoue que je guette l’arrivée du facteur !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *